+
-

Ratio de solvabilité : crispation à Bâle

Le 27/10/2014

Alors que les discussions européennes avancent en faveur de la titrisation, celles au Comité de Bâle sur la charge en capital des ABS se tendent. « C’est un traitement inique qui est imposé aux titrisations de qualité et aux titres bien notés, à la différence des émissions de type subprime, s’insurge un banquier européen. Les calibrages sont conçus pour le marché américain, dans lequel les titres de qualité sont de toute façon couverts par les agences fédérales. Ces derniers mois, on sent une crispation : les débats sont devenus plus politiques et moins techniques. Si le texte final doit rester aussi défavorable à la titrisation européenne, il faudra envisager des adaptations au niveau de Bruxelles, comme cela a été fait pour le LCR. »

Séminaires

Sur le même sujet