+
-

Superviseur

La supervision prudentielle du risque informatique par l’ACPR

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution mène des travaux sur la gestion opérationnelle du risque informatique et cyber par les acteurs financiers. Elle a mis en place une stratégie dédiée en matière de supervision prudentielle visant à améliorer le cadre d’évaluation de ce risque et à adapter la réglementation et les bonnes pratiques.

Le 03/09/2019
Bertrand Peyret | Cyril Gruffat
L’expérience de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) n’est pas nouvelle en matière de risque informatique [1] mais les évolutions récentes de ce risque, qui prend une ampleur inédite aux conséquences potentiellement systémiques [2], conduisent à renforcer les actions du superviseur tout comme celles des établissements ou organismes contrôlés. Pour sa part, la Banque de France en a fait une priorité dans le cadre des travaux du G7 présidé, en 2019, par la France.Trois défis majeurs à surmonterLe premier défi est celui de l’amélioration du cadre d’évaluation du risque ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Bertrand Peyret
    •   : Secrétaire Général Adjoint
        : ACPR
    •   :
        :
    •   :
        :
  • Cyril Gruffat
    •   : Expert Réglementation prudentielle bancaire risque opérationnel
        : ACPR
    •   :
        :
    •   :
        :

Séminaires

Sommaire du dossier

Sur le même sujet