+
-

Gestion d'actifs

Gestion passive, liquidités et volatilité : le cas des ETF haut rendement

La remontée des taux d’intérêt provoquée par la normalisation attendue des politiques monétaires soulève des interrogations sur la liquidité des segments les plus risqués du marché obligataire, haut rendement en tête, ainsi que sur la liquidité des instruments permettant de s’exposer à ces classes d’actifs. Certains observateurs pointent des risques dans l’univers de la gestion passive, dont les ETF. Qu’en est-il vraiment ?

En l’espace de quelques décennies, et plus particulièrement depuis la crise financière de 2008, la gestion passive – fonds indiciels ouverts, Exchange-Traded Products (ETP), dont les Exchange-Traded Funds (ETF) sont une catégorie – a connu un succès spectaculaire. Il s’explique par les caractéristiques avantageuses de ces instruments financiers (flexibilité, bas coût, accessibilité, liquidité), mais également par les difficultés de la plupart des gérants « actifs » de battre leur indice de référence.En Europe, les actifs investis à travers des ETF se montaient à 681,5 milliards d’euros en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet