+
-

Directive MIF2

Réduire la vulnérabilité de la finance européenne aux crises internationales

L'auteur revient sur les principes fondamentaux de MIF 2, entrée en vigueur en janvier 2018, ainsi que sur les étapes réglementaires qui ont abouti à ce nouveau texte. Il conclut en dégageant les quatre conditions dont la réalisation conditionne l’efficacité de cette réglementation.

Le 30/10/2018
Alain Buzelay
Toutes les crises que le monde a connues ont pour cause première un découplage entre les grandeurs financières de l'économie et ses grandeurs réelles. La spéculation provoque des écarts cumulatifs entre les prix ou cours constatés sur le marché et la tendance déterminée par les grandeurs réelles, ou fondamentaux de l'économie, ce qui à terme provoque nécessairement une rupture. La crise financière amorcée aux États-Unis en 2008 et qui s'est propagée à l'échelle mondiale – notamment en Europe – illustre ce phénomène de découplage. N'étant certes pas la première, elle ne risque pas d'être la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Buzelay
    • Professeur émérite
      Université de Lorraine
    • Membre du Centre européen de recherche en économie financière et gestion des entreprises Titulaire d’une chaire Jean Monnet ad personam
    • Chargé d’enseignement au Centre européen universitaire de Nancy, à l’Université Paris I Panthéon – Sorbonne et à la Faculté de Sciences Sociales et Économiques de l’ICP (Paris) Expert international pour l’évaluation

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet