+
-

Financement des TPE : l’univers des possibles

Le 25/06/2019
Elisabeth Coulomb

Les PME et surtout les TPE font aujourd’hui l’objet de toutes les attentions : celle des Pouvoirs Publics, comme le montre la loi Pacte dont différentes dispositions tentent de flécher l’épargne des Français vers le financement de ces acteurs économiques, ou encore la mobilisation de Bpifrance sur les investissements immatériels. Celle des banques traditionnelles, qui ont également pris des mesures pour renforcer le lien avec ce segment de clientèle. La révolution digitale a ouvert de nouvelles voies de financement, entre crowdfunding et crowdlending, associée à des services transactionnels ou de gestion des comptes automatisés. Face à un écosystème plus diversifié et plus complexe, le rôle du conseiller financier auprès des entrepreneurs n’en est que plus déterminant, qu’il s’agisse d’informations, d’accompagnement, ou de conseil. Les entrepreneurs attendent une meilleure prise en compte de leur situation, y compris dans les périodes les plus difficiles, et une qualité opérationnelle sans faille. Mais ils doivent aussi accepter d’être parfois plus transparents sur la réalité de leur activité vis-à-vis de leur partenaire financier. Le dossier construit par Géraldine Dauvergne fait un point d’étape sur le financement des PME-TPE qui marque une nette embellie, mais avec encore certains points de friction.

 

Le lancement annoncé par Facebook du Libra, cryptomonnaie qui sera opérée sur une blockchain à horizon 2020 aura au moins atteint un premier but : créer un buzz mondial autour du réseau social et des cryptomonnaies. Mais, en dépit des convictions affichées dans Le Livre Blanc officiel sur « le développement d’une devise et d’une infrastructure mondiale simples au service de milliards de personnes », le Libra pose pour l’instant plus de questions qu’il n’amène de réponses, souligne Hubert de Vauplane (Kramer Levin Naftalis & Frankel), tant sur le plan juridique qu’opérationnel. Stéphanie Chaptal dans le Cahier techno, livre de son côté, les grandes lignes de fonctionnement de ce Facebook coin.

Glopbalement, les cryptomonnaies semblent conserver un intérêt pour les investisseurs, notamment dans les pays émergents, dont les devises plus volatiles souffrent parfois de pics d’inflation dévastateurs et ne sont pas perçus, comme dans les pays développés, comme une réserve de valeur très fiable, constate Francisco Fernandez (Avaloq).

 

Rester mobilisé face au Brexit ! Bernard Pouy (CRSF) montre que derrière les enjeux de la relocalisation en Europe continentale de la compensation des transactions en euros qui pourrait survenir en cas de hard Brexit, c’est en large partie l’avenir de la Place financière française qui se joue. En effet, la compensation draine un écosystème dense d’activités de marché et de financement entre cotation, négociation, émetteurs, intermédiaires et sociétés de gestion. Et pour l’auteur, l’heure de la mobilisation a sonné pour pousser la Place parisienne face à Francfort !

 

2019 marque l’anniversaire des 20 ans de l’euro : quel bilan tirer de la monnaie unique ? Laurent Jacque (Fletcher School), et George Alogoskoufis (Fletcher School, ancien ministre des Finances grec) sont très mitigés : « en orientant sa politique monétaire vers la situation moyenne de la zone euro, la politique de taux d’intérêt unique de la BCE peut être trop expansionniste pour certains pays et trop restrictive pour d’autres. En découle le besoin pour la zone euro de s’équiper de ses propres outils fiscaux pour mieux absorber les chocs asymétriques », une hypothèse aujourd’hui inenvisageable…

L'auteur

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)