+
-

Droit de la régulation bancaire

La nature de la Commission des sanctions et les garanties reconnues au contrôlé à l’occasion d’un contrôle sur place

ACPR 25 novembre 2013, n° 2013-01, Caisse d’Épargne et de Prévoyance du Languedoc-Roussillon

La Commission des sanctions est susceptible d’être qualifiée de juridiction au sens du droit de l’Union européenne bien qu’elle n’ait pas cette qualité en droit interne. Par ailleurs, il appartient seulement à la Commission des sanctions de s’assurer que le contrôle préalable à sa saisine a été réalisé dans des conditions garantissant qu’il n’a pas été porté une atteinte irrémédiable aux droits de la défense des personnes auxquelles des griefs ont ensuite été notifiés.

Il y avait quelques mois que la Commission des sanctions de l’ACP, devenue ACPR, n’avait pas rendu de décision [1]. C’est désormais chose faite avec cette décision du 25 novembre 2013, particulièrement riche d’enseignements pour le droit de la régulation bancaire.En l’espèce, la Caisse d’Épargne et de Prévoyance du Languedoc-Roussillon (CELR) était poursuivie devant la Commission des sanctions de l’ACPR en raison de multiples manquements. Ceux-ci concernaient notamment le dispositif de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LCB-FT), mais aussi le respect de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet