+
-

Bancassurance

Délégation du contrat et saisie par le comptable public

En cas de délégation, ni le délégant ni ses créanciers ne peuvent, avant la défaillance du délégué envers le délégataire, exiger le paiement, de sorte que l’avis à tiers détenteur effectué entre les mains du délégué par le créancier du délégant ne peut avoir pour effet de priver le délégataire, dès son acceptation, de son droit exclusif à un paiement immédiat par le délégué, sans concours avec le créancier saisissant.

Cass. com. 16 déc. 2020, n° 18-24.564.

À plusieurs reprises, la Cour de cassation a précisé que le nantissement du contrat d’assurance vie faisait échec à sa saisie par l’administration fiscale[1]. La Cour réitère cette position en cas de délégation. La solution n’est pas surprenante et est déjà celle de l’administration fiscale (BOI-REC-FORCE-30-30-20-10, 27 nov. 2019, § 200). Dettes fiscales – Délégation – Possibilité de saisie (non). [1].         Cass. 2e civ., 2 juill. 2020, JCP G 2020, 1052, n° 15, obs. Ph. Delebecque ; RGDA sept. 2020, p. 41, note L. Mayaux ; D. 2020, p. 1940, note J.-D. Pellier ; D. actualités 28 juill. ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Michel Leroy
    • Maître de conférences, Responsable du Master II Ingénierie du patrimoine
      Toulouse I - Capitole

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)