+
-

Carrière

L’EBA épinglée

Le 26/05/2020
Sophie Gauvent

Le gendarme européen du secteur bancaire, l’EBA, aurait-il dû empêcher son ancien directeur exécutif, Adam Farkas, de rejoindre le lobby financier AFME (Association for Financial Markets in Europe) ? La question se pose depuis que ce transfert a été rendu public en septembre 2019. Saisie par l’association Change Finance, la Médiatrice européenne Emilie O’Reilly a tranché, le 11 mai 2020, et sa réponse est catégorique : « Si ce changement de poste ne justifiait pas l'utilisation de l'option légale – prévue par le droit de l'UE – d'interdire à quelqu'un de prendre une telle fonction, alors aucun changement de poste ne le justifierait ! », estime la Médiatrice dont l’enquête révèle également une circonstance aggravante : « Bien que l'ABE ait été informée du changement de poste le 1er août 2019, son directeur exécutif sortant avait accès à des informations confidentielles jusqu'au 23 septembre 2019. » S. G.

L'auteur

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet