+
-

Un marché secondaire des CDL peut-il exister en Europe ?

Les auteurs examinent dans quelles circonstances peut émerger un marché secondaire des créances douteuses et litigieuses (CDL), et quelles sont les conditions qui permettraient d’inciter les banques à céder les leurs.

Le 24/09/2018
Vivien Levy-Garboua | Gérard Maarek
Il a été beaucoup reproché aux banques européennes de n’avoir pas su « nettoyer » assez vite leurs bilans des mauvaises créances, et d’endurer de ce fait une incertitude qui nuit à leur rétablissement et à la reprise en Europe. En janvier 2017, le président de l’Autorité Bancaire Européenne a proposé de s’attaquer à ce problème sérieusement [1], et, à sa suite, le FMI et la BCE ont appelé à des cessions de CDL (Créances douteuses et litigieuses, en anglais Non Performing Loans ou NPL) à des fonds. Les banques ont semblé réticentes à suivre ces recommandations. Le but de cette note est ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet