+
-

En bref

Le 04/10/2018
  • Coinhouse peut désormais faire du conseil en investissement. L’ex-Maison du Bitcoin a reçu, via sa maison mère Arizen, le statut pour être conseiller en investissement financier. « Pour l’industrie des crypto-actifs, il est crucial d’avoir des acteurs français compétents, responsables, encadrés et formés ; c’est un premier pas vers nos autorités de régulation », explique Sandrine Lebeau, responsable de la conformité du groupe Arizen.
  • Et Goldman Sachs s’éloigne des cryptomonnaies. La banque américaine a renoncé son projet d’installer prochainement une plate-forme d’échange des cryptomonnaies. Cette décision est justifiée en interne par un manque de clarté dans la législation sur ces monnaies. La banque se réserve le droit de replacer cette plate-forme dans ses priorités une fois que les aspects légaux seront mieux définis.
  • Pour Akamai, les attaques par connexions malveillantes se multiplient dans le secteur financier. Akamai a détecté environ 3,2 milliards de connexions malveillantes par mois de janvier à avril 2018, et plus de 8,3 milliards de tentatives de connexion malveillantes de bots en mai et juin 2018, soit une augmentation moyenne mensuelle de 30 %. Au total, de début novembre 2017 à fin juin 2018, l’analyse menée par les chercheurs d’Akamai dénombre plus de 30 milliards de tentatives de connexion malveillantes au cours de cette période de huit mois. Ces essais de connexion résultent du “credential stuffing”, une méthode de piratage qui exploite les botnets (ou réseaux de PC zombie) pour tenter de dérober des informations d’identification sur le Web. Les pirates ciblent les pages de connexion des banques et des détaillants en partant du principe que de nombreux clients utilisent les mêmes informations d’identification pour plusieurs services et comptes. L’intégralité du rapport d’Akamai est à télécharger en français ici : https://www.akamai.com/fr/fr/about/our-thinking/state-of-the-internet-report/.

Sur le même sujet