+
-

L'analyse du sociologue

Le poids croissant de la finance dans l’élite salariale française

Selon les recherches du sociologue Olivier Godechot, la composition de l’élite salariale a drastiquement changé depuis le milieu des années 1990 : alors que les plus riches étaient traditionnellement P-DG, ces derniers sont désormais dépassés par les cadres de la finance. Un phénomène qui se double d’une forte croissance des inégalités, entraînée par les très hauts salaires de la finance.

Lors de vos recherches, vous avez étudié l’évolution sur une longue période de la composition de l’élite salariale française. Que vous ont-elles appris concernant les professionnels de la finance ?Pour bien spécifier la nature des résultats, il faut tout d’abord préciser le champ de mon étude. Il s’agit de recherches quantitatives récentes, à partir des données sur les salaires du secteur privé en France entre 1976 et 2008. Elles sont très précises et même exhaustives depuis 1994, mais ne comprennent pas les éléments de rémunération non salariaux comme les bénéfices commerciaux des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Olivier Godechot, sociologue
    • Sociologue
      Centre Maurice Halbwachs et Laboratoire de Sociologie Quantitative (CNRS)

Séminaires

Sommaire du dossier

Sur le même sujet