+
-
Cet article appartient au dossier :

Innovation

La blockchain et le temps réel

La technologie des registres distribués, popularisée par la blockchain Bitcoin, pourrait, sous certaines conditions, servir de fondement à un nouveau type d’infrastructures financières beaucoup plus rapides. La FinTech SETL propose une offre adossée à une blockchain fermée pour traiter en temps réel les paiements. Déjà implantée au Royaume-Uni sur le territoire du Faster Payment, elle vient d’ouvrir un bureau parisien qui lui permettra de travailler sur le SCTInst de la zone euro.

Quelle blockchain utilisez-vous pour vos activités de post-marché ?Il y a blockchain et blockchain. À une extrémité du spectre, il y a la blockchain Bitcoin, ouverte à tout participant et faisant intervenir une crypto-monnaie. Nous sommes à l’autre extrémité : nous opérons une technologie blockchain que nous avons développée nous-mêmes, qui n’est ouverte qu’à nos partenaires et clients, acteurs financiers régulés. Dans le domaine des paiements, nous nous adressons aux prestataires de services de paiement et aux établissements de crédit.En quoi le fait d’opérer une blockchain fermée ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet