+
-
Cet article appartient au dossier :

Organisation des marchés

« Il est naïf de penser que l’harmonisation règle tous les problèmes »

Pour l’Amafi, l’Union des marchés de capitaux est une initiative à saluer : c’est la première fois depuis la crise que la question des marchés est abordée positivement. Mais la volonté d’uniformisation ne doit pas prendre le pas sur la recherche d’efficacité.

La crise financière a été véhiculée par des pratiques relevant des marchés, comme la titrisation ou les dérivés. Pourquoi promouvoir aujourd’hui le financement de marché ?Il est historiquement faux de dire que les crises sont dues aux seuls marchés. Pour que la faillite d’un acteur entraîne la faillite d’un autre, il faut qu’ils soient liés par du crédit. C’est la conjonction entre des fluctuations de marché et des crédits mal octroyés qui est à l’origine des effets systémiques rencontrés dans les plus grandes crises. Après celle de 2008, l’accent a été mis par les régulateurs sur la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Séminaires

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet