+
-

Matières premières

Le financement énergétique : de l’évidence politique à la complexité économique

La transition environnementale pourrait laisser à penser que le financement des énergies ne peut être appréhendé que dans l’optique du nécessaire remplacement des énergies non renouvelables dans le mix énergétique mondial. Cette question est bien plus large, car au-delà des ambitions politiques, elle doit intégrer des critères économiques et technologiques*.

Le 03/02/2020
Philippe Chalmin | Yves Jégourel
Le réchauffement climatique est une réalité et nul ne saurait raisonnablement contester la pertinence d’engager nos économies sur le chemin d’une transition environnementale ambitieuse. Il y a, bien sûr, de profondes divergences nationales et internationales sur les moyens pour y parvenir ou sur l’urgence à le faire tandis que, dans la diversité des engagements politiques, les climatosceptiques les plus sourds font face aux partisans d’une décroissance dont on peine à comprendre quelle en serait l’issue. Le vaste chantier d’un monde « décarboné » avance pourtant. Les défis qu’il soulève ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Philippe Chalmin
    • Professeur
      Université Paris Dauphine
    • Président fondateur
      CyclOpe
  • Yves Jegourel
    • Maître de conférences
      Université de Bordeaux
    • Directeur adjoint
      CyclOpe

Séminaires

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet