+
-
Cet article appartient au dossier :

Transition énergétique

COP21 et après : des engagements aux actes

Le basculement opéré en 2015 par certains acteurs financiers dans la prise de conscience de la nécessité de transformer notre modèle économique sera-t-il suivi d’une participation suffisante du secteur à cette révolution culturelle ? De nouveaux engagements en faveur de la transition énergétique, une accélération et de premiers résultats sont attendus dès 2016.

Le 28/12/2015
Anne-Catherine Husson-Traore
La COP21 restera la « conférence annuelle pour le climat » du basculement, où 195 pays ont adopté l’Accord de Paris et ont donc reconnu l’impérative nécessité de limiter le réchauffement climatique en deçà de 2 degrés. Le texte apporte une autre révolution puisqu’il mentionne la contribution de tout le système financier à la réduction massive des émissions de gaz à effet de serre et la nécessité de transformer notre modèle économique basé sur l’usage exponentiel des énergies fossiles. Jusqu’où les acteurs financiers ont-ils conscience de cette révolution et jusqu’où vont-ils y participer ? ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet