+
-

Culture et patrimoine

Un plan d’action pour l’éducation financière et budgétaire des Français

Le gouvernement espère notamment aller « au contact des Français » pour échanger sur la manière de mieux épargner.

Le 31/12/2019
Géraldine Dauvergne

Au sein du splendide hôtel Gaillard, qui abrite Citéco, la nouvelle Cité de l’Économie, dans le 17e arrondissement de Paris, le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a présenté, le 25 novembre 2019, huit mesures du Comité stratégique de l’éducation financière qu’il préside, et qui réunit les ministres de l’Éducation nationale et des Affaires sociales, le gouverneur de la Banque de France et des acteurs institutionnels professionnels et associatifs. Parmi ces mesures figurent le déploiement dans de nouvelles académies du Passeport EDUCFI pour collégiens, l’intégration de l’éducation financière dans le SNU (Service national universel), la formation de 18 000 intervenants sociaux auprès des personnes en situation de fragilité financière, le déploiement de 250 nouveaux points conseils budget, l’organisation de rendez-vous de l’épargne, l’accompagnement des entrepreneurs avec l’aide de la médiation nationale du crédit et le réseau des médiateurs départementaux, enfin, la mise en place d’un comité opérationnel régional d’éducation financière dans chaque région et d’un label « EDUCFI » pour les acteurs privés.

Rendez-vous de l’épargne

« L’éducation financière est plus que jamais nécessaire pour sensibiliser nos concitoyens aux enjeux économiques du monde d’aujourd’hui et leur apporter les clés indispensables à la réussite de leur projet personnel, de leur entreprise, ou tout simplement pour mieux gérer leur budget au quotidien en évitant les difficultés financières, a déclaré Bruno Le Maire. Avec les rendez-vous de l’épargne qui seront organisés dans toute la France en 2020, nous irons au contact des Français pour échanger sur la manière de mieux épargner dans un contexte financier en profonde évolution. » Cette mobilisation s’inscrit dans la volonté du ministre d’orienter les Français vers d’autres placements que l’épargne réglementée et l’assurance vie, tels que les produits prévus dans la loi Pacte destinés à financer davantage les entreprises en capital, comme le plan épargne retraite (PER) ou l'assurance vie « eurocroissance ».

En mars 2019, une étude Audirep pour la Banque de France indiquait que 77 % des Français estimaient avoir un niveau de connaissance moyen ou faible sur les questions financières, et que 43 % avaient le sentiment de ne pas disposer d’informations suffisamment fiables et neutres pour gérer efficacement leur budget.

Géraldine Dauvergne

L'auteur

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet