+
-
Cet article appartient au dossier :

Propositions citoyennes de « monnaie pleine ».

La monnaie comme bien commun

L’idée d’instaurer une « monnaie pleine » n’est ni récente ni isolée. Elle implique que la monnaie soit perçue comme un bien commun et s’articule avec les expériences de monnaies locales.

Le 11/03/2016
Jean-Michel Servet
Au cours des derniers mois se sont multipliées des propositions en faveur d’une monnaie dite « pleine », « gagée » ou « positive ». Les projets émergent tout particulièrement dans des pays dont le degré de financiarisation de l’économie est très avancé (par exemple, en Suisse, avec le mouvement MoMo [association Modernisation Monétaire]) ou qui ont subi le plus fortement les effets de la crise de 2007-2008, comme l’Islande. Dans ce pays nordique, la revendication d’une monnaie gagée est portée par le mouvement Betra Peningakerfi [Meilleur système monétaire]. Elle est appuyée par un rapport ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Jean Michel Servet
    • Professeur d’études du développement
      Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement (Genève)

Séminaires

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet