+
-
Cet article appartient au dossier :

Culture

« Fine Art et inondations » : une lecture géographique du risque à Paris

Les inondations catastrophiques de 2015, 2016 et 2018 ont démontré une nouvelle fois la vulnérabilité du territoire. Si le niveau de la crue historique de la Seine de 1910 n’a pas été atteint, ces épisodes ont révélé l’exposition du patrimoine culturel à ce risque naturel. L’objectif de l’étude est de quantifier le risque « Fine Art – Inondation » par une lecture géographique de la situation à Paris.

Le 15/05/2018
Anne-Laure Sdika | Quentin Henaff
Les périls naturels catastrophiques sont fondamentalement non mutualisables (Planchet et Leroy, 2010). Pour y faire face, la Constitution de 1946 dispose que « la Nation proclame la solidarité et l'égalité de tous les Français devant les charges qui résultent des calamités nationales ». Ces périls naturels, non couverts par des mécanismes assurantiels classiques, nécessitent un système d’indemnisation spécifique. La Loi du 13 juillet 1982 instaure la garantie légale obligatoire Cat-Nat. Cette garantie, adossée à un contrat d’assurance dommages aux biens et financée par un taux de prime ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Sommaire du dossier

Sur le même sujet