+
-

Atelier

Mardi 17 mars 2015 de 9h00 à 12h00

Lutte anti-blanchiment

Comment appréhender l'évolution réglementaire et identifier vos obligations ?

Contexte

L’an dernier, le parlement européen adoptait les textes relatifs à la proposition de la 4ème Directive sur la prévention de l'utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme (LCB-FT).

Cette nouvelle directive, qui introduit l’obligation de modéliser les risques de blanchiment, impose une prise en compte dynamique de changements sur les facteurs indicatifs de risque (clients, produits, canaux de distribution, zone géographique). Il s’agira de pouvoir adapter, changer, tester et simuler l’impact, et mettre en production des modèles en quelques heures, là où, dans la plupart des cas le processus prend plusieurs jours.

Il deviendra donc crucial de s’appuyer sur un dispositif, à la fois capable de prendre en charge la gestion et la pertinence des modèles (calibrage, seuils, segmentation, cycle de vie, scénarios…), mais également capable de documenter le processus afin de justifier et de prouver aux autorités de surveillance la conformité de la politique d’évaluation des risques de blanchiment en place.

Objectifs

– Décrypter l'évolution des exigences réglementaires

– Se préparer à l’implantation des nouvelles règles internationales en matière de LCB-FT

Programme

8h30 Accueil des participants et petit-déjeuner

 

9h00 Introduction et animation de la séance

Filip VERBEKE, Responsable de l’offre conformité et fraude pour la région SAS SWE

 

Panorama des différents systèmes de fraudes et de blanchiment

Quelle convergence des dispositifs de lutte contre la fraude et de lutte anti-blanchiment ?

Jean-Baptiste CARPENTIER, Directeur, Tracfin

 

Contexte européen et genèse de la 4ème directive
David SCHWANDER, Policy officer, Anti-Money Laundering, European Commission - Directorate-General for Justice and Consumers Company Law Unit

 

Actualité réglementaire sur la lutte anti-blanchiment : impacts des dernières réformes

- Les recommandations du Trésor et les nouvelles obligations de la 4ème directive

Magali CESANA, Chef du Bureau des investissements, de la lutte contre la criminalité financière et des sanctions - MULTICOM3, Direction générale du Trésor

Benjamin BESNIER, Adjoint, Direction générale du Trésor

- Point d’attention et attentes du superviseur français

Anne-Marie MOULIN, Directeur adjoint des affaires juridiques, ACPR

 

L’obligation de gérer son modèle de risque : une réelle révolution

Filip VERBEKE, Responsable de l’offre conformité et fraude pour la région SAS SWE

 

La mise en œuvre concrète des exigences règlementaires : intégration des nouvelles obligations

- Comment intégrer les conséquences opérationnelles de la 4ème directive ?

- Comment optimiser son dispositif de contrôle interne ?

- Comment lutter contre la fraude fiscale ?

- État des lieux des nouvelles pratiques de place

Luc RETAIL, Directeur, Direction de la Conformité, Direction Lutte anti-blanchiment et financement du-terrorisme, La Banque Postale

 

12h00 Clôture de la séance

Intervenants

Publics

Banques établissement financiers, assurances : direction générale, direction des risques, direction du contrôle interne, direction de la conformité, direction de l’audit interne, direction LAB, CIL, direction des risques opérationnels, responsables informatiques, risk managers, avocats, juristes, magistrats…

Infos pratiques

Mardi 17 mars 2015
9h00 - 12h00

Auditorium de la FBF

18 rue La Fayette

75009 Paris

Métro : Chaussée d'Antin (L9)

Contact

Magali Marchal

Tél. : 01 48 00 54 04

Fax : 01 48 24 12 97

marchal@revue-banque.fr

En partenariat avec

  • Logo SAS