+
-

Supervision bancaire

Les priorités prudentielles 2021 portées sur la crise

Le superviseur bancaire va concentrer ses priorités sur quatre domaines nettement liés à la crise liée à la pandémie.

Le 26/02/2021
Laure Bergala

Le superviseur bancaire européen a rendu publiques fin janvier ses « priorités prudentielles » pour l’année 2021. « Inédite, la pandémie de coronavirus (Covid-19) a affecté l’économie réelle et mis à l’épreuve la capacité de résistance des banques européennes. Les incertitudes entourant l’ampleur des répercussions globales de la pandémie demeurent considérables à court et moyen terme », indique le superviseur. La supervision bancaire concentrera donc ses efforts sur « quatre domaines prioritaires nettement affectés par la crise en cours » : la gestion du risque de crédit, la solidité du capital, la pérennité des modèles d’activité et la gouvernance. Et précise toutefois que d’autres activités prudentielles seront menées concernant des risques structurels de moyen et long terme sans lien avec la pandémie : le respect par les banques des attentes énoncées dans le guide de la BCE relatif aux risques liés au climat et à l’environnement, les risques prudentiels associés au blanchiment de capitaux, aux risques liés à la cybersécurité et à la numérisation, ainsi qu’au niveau de préparation des banques en vue des dernières étapes de la mise en œuvre de Bâle III.

L'auteur

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet