+
-
Cet article appartient au dossier :

Secteur bancaire : les piorités pour 2020

Entre réglementation, rentabilité, digitalisation et finance verte, Alain Laurin revient sur quelques-uns des grands dossiers auxquels est confronté le secteur bancaire européen en général, et français en particulier.

Quel état des lieux faites-vous de l’année réglementaire 2019 et des perspectives 2020 dans ce domaine ?L’agenda réglementaire devient moins chargé. Néanmoins, il reste que la finalisation du dispositif Bâle III (communément dénommé Bâle IV) va donner lieu à des discussions intenses. Le dispositif Bâle IV vise à réduire l’avantage prudentiel résultant de l’utilisation des modèles internes par rapport à la méthode dite « standard », notamment avec la mise en place d’un seuil plancher (output floor). L’entrée en vigueur du dispositif à partir de 2022 aura un impact significatif ; par exemple ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Séminaires

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet