+
-
Cet article appartient au dossier :

Cadre réglementaire

La réglementation, allié ou ennemi des big techs ?

Certains géants du numérique disposent de licences de paiement ou bancaires via leurs filiales, mais les big techs ne sont pas régulées comme des conglomérats ou holding financiers. Le développement de ces acteurs dans les services financiers pose la question des risques pour la stabilité financière, mais aussi de l’opportunité de les réguler comme des acteurs financiers.

Le 02/03/2020
Hubert de Vauplane
Récemment, les grandes entreprises technologiques (big techs) ont beaucoup attiré l'attention des médias par leurs annonces de nouveaux produits financiers (par exemple, le compte courant de Google, la carte Apple et Facebook Pay). Plus récemment encore, Tencent et Alibaba, par le biais de diverses coentreprises, ont obtenu des licences de banque digitale de l'Autorité monétaire de Hong Kong. L’examen de ces licences révèle l’existence de partenariats entre, d’une part, les big techs et, d’autre part, les entreprises technologiques et les fournisseurs de services financiers en place, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Séminaires

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet