+
-

Autorisation de découvert et crédit

Le droit de la facilité de caisse (2/2)

La « facilité de caisse », appelée aussi « tolérance exceptionnelle », est une forme de crédit ponctuel fréquemment utilisée en pratique. Pourtant, les interrogations juridiques ne manquent pas en la matière. La notion même de facilité de caisse soulève ainsi des incertitudes, notamment par rapport à celles de découvert, d’autorisation de découvert ou encore d’ouverture de crédit. En outre, comment le droit régit cette tolérance exceptionnelle ? N’assistons-nous pas à la mise en place d’un cadre légal minimum depuis la loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010, portant réforme du crédit à la consommation ? Enfin, quelles sont les difficultés rencontrées par les magistrats en ce domaine ? Cette étude se propose d’aborder l’ensemble de ces points (à l’exception du premier déjà envisagé), et de redonner un peu de « réalité juridique » à un concept qui s’est développé, justement, en dehors du droit.

Le 14/04/2011
Jérôme Lasserre Capdeville

L'auteur

Pour en savoir plus

La première partie de cet article est parue dans le précédent numéro de la revue (n° 135, janvierfévrier 2011).

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet