+
-

La coopération avec les États tiers en matière bancaire et financière : la confiance n’exclut pas le contrôle

Face à la nécessité de trouver un équilibre entre mondialisation et impératifs de supervision, et sur fond de Brexit, la coopération avec les États tiers met en relief des évolutions profondes : avenir de l’Union des marchés de capitaux, supervision extraterritoriale, reterritorialisation de la finance…

C’est un fait indéniable que depuis la crise financière mondiale de 2007-2008, la coopération internationale en matière financière ait connu un essor spectaculaire. De nouvelles institutions ont été créées, comme le Groupe d’Action Financière (GAFI – Financial Action Task Force, FATF), tandis que d’autres, comme le Forum de stabilité financière (FSF, aujourd’hui Conseil de stabilité financière – CSF, Financial Stability Board – FSB), ont vu leur organisation renforcée et leurs compétences élargies. Un grand nombre d’accords sur l’échange d’informations ont été conclus. De nouveaux outils ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Séminaires