+
-
Cet article appartient au dossier :

2011 : une année charnière pour les établissements systémiques

Alors que banquiers et marchés se perdent en conjectures sur le sort réservé aux SIFIs par les régulateurs internationaux, le FSB et le Comité de Bâle travaillent pour établir une réponse adaptée à un problème politiquement sensible. C'est en 2011 que l'essentiel devrait être décidé.

Le 15/12/2010
Séverine Leboucher
« Je ne sais pas ce qu'est un SIFI, mais je le reconnais quand il est devant moi. C'est comme un éléphant, difficile à décrire, mais reconnaissable dès qu'on le voit. » Cette phrase entendue à Bâle a été rapportée par Jonathan Faull, le bras droit de Michel Barnier à la Commission européenne, dans le cadre des entretiens de l'AMF. Les SIFIs, acronyme pour systematically important financial institutions, concentrent depuis dès mois l'attention tant des régulateurs, que des banquiers et des marchés, sans encore trouver corps dans des textes réglementaires. Mis à l'agenda du G20 de Séoul, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet