+
-

ESCP APPLIED RESEARCH PAPERS 18Revue Banque n° HS-STRAT-2 - Juillet 2022

50,00 € TTC
Couverture

Edito

La finance évolue

Par

  • Philippe Thomas
    • Professeur de finance
      ESCP Business School
    • Directeur académique du Master in Finance
      ESCP Business School

Le nouveau format des ESCP Applied Research Papers confirme le positionnement de Revue Banque comme vecteur de diffusion vers la communauté économique et financière des travaux de recherche menés par les élèves de l’École, en l’occurrence dans le cadre de leur Master in Finance. Comme toujours, le sommaire s’annonce riche et varié. Tous les articles se singularisent par l’étude de l’impact et des conséquences des innovations financières, au sens large, sur l’industrie financière, remettant implicitement en cause la dichotomie classique entre finance d’entreprise et de marchés. Trois articles, d’inspiration « top down », sont consacrés aux conséquences concrètes de facteurs macroéconomiques sur les opérations financières. Le retour de l’inflation, à des niveaux élevés, affecte l’économie à de multiples égards. L’article de Romain Loras en investigue les conséquences en asset management, en particulier en gestion de portefeuille, selon le prisme du risque auquel elle expose les investisseurs dans leur allocation d’actifs. L’Union européenne a franchi un grand pas durant la pandémie en ce qui concerne la mutualisation des dettes des États membres, d’abord avec le dispositif SURE, puis avec son prolongement implicite par les NextGen bonds. Clémence Hermitte établit une analyse comparative particulièrement pertinente, en retenant en particulier l’angle du coût de cet endettement et de leur avenir probable. Dans le même esprit, Arthur Plenecassagne propose une étude originale sur les conséquences des taux directeurs des banques centrales sur les rendements anormaux constatés lors d’opérations de fusions acquisitions pour les acquéreurs, contribuant à une nouvelle lecture des arbitrages M&A. Trois articles, relevant du prisme de l’investisseur, montrent les conséquences d’innovations financières sur le buy side. D’abord, et avec un lien marqué avec l’actualité géopolitique, Thibaut Bougerol propose la construction d’un indice mesurant le sentiment de marché des investisseurs. Ce facteur est connu pour sa relation avec l’incertitude à laquelle s’exposent ceux-ci ; un back testing de l’outil est proposé, avec des résultats prometteurs. Deux articles traitent de questions liées au capital investissement. Alexandre Pierre propose une synthèse sur les search funds qui commencent à apparaître sur le marché français alors qu’ils sont déjà actifs, sur un marché certes modeste, dans les pays anglosaxons. Ils constituent une nouvelle manière d’investir en private equity avec une réelle logique de reprise et développement des cibles. Esther Cahen consacre son papier aux facteurs de succès des investissements dans un secteur particulièrement prometteur : le digital health, qui a connu une progression spectaculaire avec la crise sanitaire et dont l’attrait est certain.

Consultez un autre numéro

Nos experts du mois

Séminaires