+
-

Innovation

Le Swave : l’incubateur spécialisé dans les FinTechs s’ancre à La Défense


Le 23/04/2018
Stéphanie Chaptal

Dans la « start-up nation », les incubateurs se multiplient… et se spécialisent. Pour les FinTechs, AssurTechs et autres RegTechs, la réponse n’est plus désormais à la Station F, chère à Xavier Niel, trop généraliste, mais, à l’ouest de Paris, au Swave au sommet de la Grande Arche de la Défense. Annoncé en octobre dernier, cet espace de coworking accueille depuis la fin du mois de janvier, 20 start-up en lien avec le monde de la finance et de l’assurance. 20 autres viendront les rejoindre à l’automne pour atteindre le total de 40 start-up incubées. Inauguré officiellement par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, et le secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi, le 9 mars dernier (photo), le Swave est issu d’un partenariat entre le secteur public et institutionnel (préfecture des Hauts-de-Seine, Le Lab de la Banque de France, France Fintech, Finance Innovation) et le secteur privé (Société Générale, Groupe Casino, MasterCard France, Exton Consulting, AG2R La Mondiale, etc.). Pour Mounir Mahjoubi, « l’approche d’innovation ouverte du Swave incarne notre volonté de faciliter, au sein de cette filière d’activité, des codéveloppements mutuellement profitables pour la modernisation de nos grands groupes, qui deviendront alors naturellement les premiers partenaires commerciaux et financiers des start-up incubées. C’est par cela que nous favoriserons leur changement d’échelle et leur développement sur le marché international. » C’est aussi un moyen, pour les jeunes FinTechs, de nouer des relations avec les banques et assurances qui pourront être leurs clients sans intégrer un incubateur privé bancaire et se retrouver à terme dans le giron de la banque. Dès la soirée d’inauguration début mars, certaines approches ont ainsi été lancées entre Société Générale ou Crédit Municipal de Paris et des FinTechs présentes sur place, avec quelques déjeuners de travail déjà notés dans les agendas des uns et des autres.

Lieux de travail et partenariats commerciaux à la clé

Outre des espaces de travail en open space ou dans des zones privatives (pour les entreprises ayant besoin de confidentialité, car travaillant dans des domaines sensibles) et de réunion, le Swave proposera également à terme quatre chargés d’incubation, chacun s’occupant de 10 start-up, dont la tâche sera d’aider les jeunes pousses dans leurs démarches quotidiennes (juridique, administrative, recherches de fonds). Le Swave organise également régulièrement des mises en relation des entreprises incubées avec des experts, d’autres start-up ou des partenaires commerciaux. Ainsi, le Crédit Municipal de Paris, l’un des partenaires du Swave, a déjà sélectionné certaines start-up – PayGreen qui associe paiement des factures et empreinte écologique, Xaalis, une néobanque pour adolescents, Datavaloris, spécialisée dans l’optimisation des réseaux neuronaux, et Sheriff, une plate-forme de comparaison d’offres d’assurance par SMS – pour travailler plus étroitement avec elles, et soit utiliser leurs services en interne, soit les proposer à ses propres clients. Attention, le Swave a un coût : 5 000 € par an pour une formation complète avec développement commercial, levée de fonds, visibilité, recrutement, ouverture à l’international, et entre 600 € et 750 € par mois pour trois ou quatre postes en open space, ou 330 € du m² par an pour des bureaux privatifs. À titre de comparaison, la Station F propose des tarifs de 195 € par mois et par poste, avec toute la logistique et les équipements nécessaires, mais aucun accompagnement humain particulier.

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet