+
-

Syndicats

Des militants formés et certifiés dans le cadre d’une formation Sciences-Po

Le 25/02/2014
Jean-Pierre Clauzel | Christine Diebold | Marc Durand | Luc Mathieu | Catherine Miguet | Fanny Stefani

Cinq organisations syndicales (CFDT, CFTC, FO, CGT et SNB) ont pu participer à une formation certifiante délivrée par le service formation de Sciences-Po, en collaboration avec l’association Dialogues [1] et proposée par la branche AFB de la FBF.

C’est la première fois qu’une branche professionnelle organise ce type de formation. Jusqu’à présent, seules des entreprises ont déjà mis en place ce parcours : AXA, Caisse d'Epargne, BNP Paribas, LCL... et d’autres hors secteurs banque et assurance. À titre d’exemple, une banque a débuté sa 4e promotion en novembre 2013. Sur les 3 premières sessions, 56 militants ont été certifiés.

Valoriser l’engagement syndical

L’objectif de la formation était de replacer l’activité de chaque militant d’entreprise dans un contexte plus global. C’est un dispositif qui valorise l’engagement syndical et qui permet d’avoir des interlocuteurs maîtrisant l’ensemble des enjeux du secteur bancaire. Il permet de renforcer l’efficacité personnelle et de capitaliser sur ses compétences. Le ressenti des participants au déroulement de la formation a été très positif. Celle-ci est jugée enrichissante et de très bon niveau.

Cependant, pour les organisations syndicales, il s’agit d’une première étape. Si la formation doit être reconduite au niveau de la branche, il est indispensable qu’elle soit également étendue à toutes les banques.

Concilier activité professionnelle et exercice des mandats

Plus largement, la question en jeu est celle de l’intégration du parcours syndical dans le parcours professionnel et de la reconnaissance des compétences acquises par les militants. Les organisations syndicales ont obtenu sur ce point la mise en place d’un groupe de travail sur « la carrière des représentants du personnel ». Leur objectif est de trouver un accord pour que le parcours  syndical soit reconnu comme un parcours professionnel. Un accord permettrait de valoriser le dialogue social dans les entreprises de la branche AFB et surtout dans les petites et moyennes structures. Il s’agit de sécuriser et valoriser l’engagement syndical responsable, d'éviter toute discrimination, de concilier l’activité professionnelle et l’exercice des mandats et d'assurer le renouvellement des générations.

 

 

[1] Association de réflexion entre le monde syndical et les DRH.

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet