+
-

Stratégie bancaire

La conformité suffit-elle à garantir la confiance et la performance ?

En cette période de crise économico-financière et de défiance générale, les banques sont particulièrement conscientes des enjeux liés au risque de non-conformité. Toutes ont mis en œuvre d’importants dispositifs pour s’assurer du respect des règles. Quelle est leur efficacité réelle ? Il est temps de sortir d’une logique de conformité réglementaire, où le seul gain possible se situe sur le terrain juridique, pour évoluer vers une logique de responsabilité sociale des établissements.

Le 29/05/2012
Béatrice Bon-Michel | Benoît Pigé
Chaque semaine, un article ou un propos rapporté vient illustrer la crise de confiance que subit le secteur financier [1]. Un hebdomadaire titrait récemment « le procès de la finance sans visage » et dans ses colonnes, un banquier se plaignait de la banque prise comme « bouc émissaire » et « présumée coupable ». Pourtant, comme le rappelle François Pérol, P-DG de BPCE [2], « nous avons un visage, c’est celui de la finance au service de l’économie ». Comment un établissement financier, dont la principale valeur ajoutée repose sur son capital humain, peut-il être perçu comme à ce point ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • B. Bon-Michel
    • Docteur en Sciences de Gestion, Professeur associé
      CNAM
    • Consultant-Formateur
  • Benoît Pigé
    • Professeur des Universités en sciences de gestion,
      Université de Franche-Comté

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet