+
-

En bref

Le 31/08/2021
Stéphanie Chaptal

L’AMF a validé un fonds basé sur le bitcoin. Un mois après avoir mis en ligne des conseils pour investir sur les cryptoactifs [1], l’Autorité des marchés financiers a validé un premier ETF (ou fonds indiciel coté) s’appuyant sur l’univers bitcoin. Celui-ci ne répliquera toutefois pas directement le cours de la cryptomonnaie. Il visera à reproduire la performance d’un panier de sociétés dont l’activité est fortement liée au bitcoin. « C’est la première fois qu’on valide un véhicule d’investissement qui permet une exposition à un actif qui est assez volatil, mais qui, pour autant, répond à tous les critères pour protéger les investisseurs, a expliqué à l’AFP Louis-Arnaud Nguyen, consultant spécialisé dans la blockchain pour le cabinet Azzana. C’est un très bon outil pour les acteurs qui ne connaissent rien aux cryptomonnaies et au bitcoin, et qui veulent pouvoir s’exposer. » En pratique, les investisseurs resteront soumis aux variations de la valeur du bitcoin, mais ils s’affranchiront de certains risques liés à la possession directe de la cryptomonnaie, comme le piratage ou la perte. Les frais de gestion sont limités à 0,75 %.

Les cyber-pirates passent au morse. Sur son blog [2], Microsoft a mis en garde, mi-août, contre une nouvelle campagne de phishing, ces attaques de boîtes e-mail destinées à dérober aux utilisateurs étourdis des informations confidentielles, comme leurs mots de passe ou numéros de carte de crédit. Ce qui fait la singularité de cette offensive n’est pas tant sa grande sophistication, dont le schéma ci-dessous donne un aperçu, que l’utilisation inattendue d’une technique d’encryptage ancestrale, dont on pensait que seuls les scouts avaient encore le secret : le morse. Microsoft appelle les utilisateurs à se méfier des e-mails de provenance inconnue auxquels est attachée une soi-disant facture au format .xls.

GitHub adopte l’authentification forte. GitHub n’accepte plus les mots de passe pour l’authentification des opérations Git CLI, et réclamera donc l’utilisation d’identifiants plus forts pour toutes les opérations Git authentifiées sur GitHub.com. Cela inclut les clés SSH (pour les développeurs), les tokens d’installation OAuth ou GitHub App (pour les intégrateurs) ou une clé de sécurité matérielle.

Une bourse aux influenceurs. Royaltiz est une plate-forme qui permet au grand public d’investir sur des talents, connus ou prometteurs, en l’échange d’une partie de leurs revenus futurs. Au lieu d’investir dans des entreprises via des actions ou des actifs cotés en cryptomonnaies, les utilisateurs investissent sur des êtres humains. Cet investissement dans le talent passe par l’achat d’un ou plusieurs ROY, qui contiennent une partie des revenus futurs d’un talent représentant un pourcentage de ses revenus futurs. La plate-forme est ouverte à tous les publics à partir de 18 ans, garantit une transparence complète des transactions effectuées, fixe une limite d’investissement fixée à 999 € par talent, et pose des règles financières pour éviter toute spéculation excessive.

La Banque centrale du Brésil victime d’un ransomware. Le 13 août dernier, le ministère de l’Économie brésilien a annoncé que la Banque centrale avait été victime d’un ransomware. Or ce piratage est le second en l’espace de quelques mois. En novembre 2020, c’était la Cour électorale supérieure du Brésil qui avait été paralysée pendant plus de deux semaines par une attaque. Celle visant le Trésor national n’aurait causé aucun dommage sur ses plateformes clés, notamment celles qui ont trait à la dette nationale. Dans un communiqué de presse publié quelques heures plus tard, la Bourse du Brésil confirmait d’ailleurs que l’attaque a totalement épargné le programme Tesouro Direto de rachat de la dette.

Facebook progresse sur le wallet de sa cryptomonnaie. Passée de Libra à Diem, la cryptomonnaie rêvée par Facebook et son consortium est devenue une stablecoin comme les autres [voir Revue Banque n° 854]. Cela ne l’empêche pas de continuer son petit bonhomme de chemin en s’apprêtant à commercialiser son wallet, qui change lui aussi de nom et passe de Calibra à Novi [3].

Visa rachète Tink. La société américaine va débourser 1,8 milliard d’euros pour acheter la plate-forme européenne d’open banking, qui a travers une API unique permet d’intégrer divers services et données financières. La plate-forme Tink est utilisée par plus de 3 400 banques et institutions financières en Europe. Malgré ce rachat, Tink restera basée à Stockholm (Suède).

Le passe sanitaire s’invite dans les wallets mobiles. Au fur et à mesure que la vaccination contre la Covid-19 se déploie à travers le monde, les États adoptent des passes sanitaires pour rouvrir certains lieux à la fréquentation. Si en France, le QR Code prouvant que la vaccination a été faite [ou que la personne a déjà eu récemment la maladie ou a un test négatif] peut s’enregistrer dans une application dédiée, les wallets mobiles des prestataires de paiement peuvent également intégrer cette information. Chez Apple, l’utilisateur peut librement intégrer ou non ce QR Code à son wallet [et l’afficher du coup sur son Apple Watch]. Dans le monde Android, Samsung a annoncé un partenariat avec le gouvernement fédéral aux États-Unis pour l’intégrer à Samsung Pay.

Le CES sera réservé aux vaccinés. Le Consumer Electronics Show, l’un des plus grands salons IT qui se déroule à Las Vegas, se tiendra enfin en présentiel en janvier 2022. À une condition : que tous les acteurs présents – exposants comme visiteurs – soient pleinement vaccinés. Et que d’ici le 5 janvier 2022, date d’ouverture du salon, les frontières avec les États-Unis restent accessibles aux visiteurs étrangers.

 

[1] https://www.amf-france.org/fr/espace-epargnants/savoir-bien-investir/choisir-un-professionnel/prestataires-de-services-sur-actifs-numeriques.

[2] https://www.microsoft.com/security/blog/2021/08/12/attackers-use-morse-code-other-encryption-methods-in-evasive-phishing-campaign/.

[3] https://medium.com/@davidmarcus/good-stablecoins-a-protocol-for-money-and-digital-wallets-the-formula-to-fix-our-broken-payment-f11f59fc92d7.

L'auteur

Pour en savoir plus

image
  • Royaltiz est une plate-forme qui permet au grand public d’investir sur des talents, connus ou prometteurs, en l’échange d’une partie de leurs revenus futurs.

    Royaltiz est une plate-forme qui permet au grand public d’investir sur des talents, connus ou ...

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)