+
-

Gestion d'actifs

MIFID II : l’investisseur au premier plan

La réforme de la directive MIF met les investisseurs au centre du jeu. Mais pour les prestataires de services financiers, les défis à relever sont nombreux.

Depuis son entrée en vigueur en 2007, la directive MIFID I [1] a contribué à renforcer la concurrence et l’intégration des marchés financiers réglementés, avec à la clef des bénéfices pour les investisseurs en termes de baisse des prix de certains services financiers, d’élargissement de l’offre ou d’innovation financière.La crise financière a toutefois révélé la nécessité d’aller plus loin. MIFID II, qui doit entrer en vigueur en janvier 2018, va impacter de larges pans de l’industrie des services financiers tels que la structure des marchés, la transparence, les données de marché, les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet