+
-

L'actualité des M&A bancaires

Le mariage entre La Banque Postale et CNP Assurances à l'étude

Même si rien n’est joué, des discussions auraient lieu entre les différents protagonistes concernés afin de rapprocher La Banque Postale et CNP Assurances. Cela permettrait la constitution d’un nouveau pôle bancaire et financier public.

Le 28/02/2018
Georges Pujals

Depuis quelques semaines, les discussions se seraient intensifiées entre la Caisse des Dépôts (CDC) et l’État concernant l’opportunité d’un rapprochement entre La Banque Postale et CNP Assurances, créant ainsi un bancassureur public intégré en France. L’arrivée en novembre dernier du nouveau directeur général de la CDC, Éric Lombard, ne semble pas étrangère à la reprise des grandes manœuvres autour de l’assureur.

Quelles sont aujourd’hui les motivations d’un tel mariage, pourtant maintes fois étudié mais toujours écarté ? Côté groupe postal, l’intérêt est double. D’une part, cette opération permettrait à La Poste d’accélérer la diversification de ses revenus à l’heure où elle est confrontée au déclin structurel de son métier historique qu’est le courrier. D’autre part, elle va devoir prochainement faire face à des besoins d’investissement importants pour réussir son indispensable mutation. Côté CNP, cette union conforterait l’activité du numéro un français de l’assurance vie alors qu’il est fragilisé par la perte récente de plusieurs partenariats clefs.

La Caisse des Dépôts joue un rôle central dans ce dossier aux forts enjeux politiques et financiers car elle est un actionnaire de référence des deux protagonistes. La CDC détient 26,32 % du capital de La Poste, le solde étant détenu par l’État français via l’Agence des participations de l’État. CNP Assurances est pour sa part détenu à près de 41 % par la CDC. La Poste possède un peu plus de 36 % de la compagnie d’assurance dans le cadre d’une coentreprise avec le groupe bancaire BPCE (v. Encadré n° 2).

Plusieurs scénarios sont actuellement à l’étude, dont l’un qui verrait la Caisse des Dépôts prendre le contrôle de La Poste, afin de rapprocher sa filiale bancaire avec CNP Assurances. La création de synergies entre les activités territoriales de la CDC et celles du groupe postal sont clairement visées. Grâce à La Banque Postale, l’institution de la rue de Lille retrouverait son rôle originel de financeur des collectivités locales. En outre, la CDC éviterait ainsi de perdre la main sur sa filiale d’assureur vie, laquelle lui verse chaque année de précieux dividendes.

À ce stade, rien n’est encore décidé concernant le montage ou encore le calendrier opérationnel du rapprochement. Il s’agit en effet d’un dossier éminemment complexe et épineux qui présente de multiples risques d’exécution et notamment sociaux. Cela nécessitera également un changement de la loi de 2010 concernant les statuts de La Poste. Une seule chose est sûre aujourd’hui, les négociations entre les différentes parties prenantes seront longues. L’idée est toutefois d’arrêter un schéma directeur d’ici à l’été 2018, même si l’opération ne se concrétisera pas avant 2019.

L'auteur

  • Pujals
    • Chargé d'études
      Bureau Van Dijk
    • Chargé de cours
      Université Paris-Descartes

Pour en savoir plus

image
  • 1. PRINCIPALES OPÉRATIONS DE M & A DANS LE MONDE

    1. PRINCIPALES OPÉRATIONS DE M & A DANS LE MONDE

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet