+
-

Gestion d'actifs

Les fonds « value » n’ont pas encore dit leur dernier mot

Les fonds « value » traversent une période anormalement longue de sous-performance. Les investisseurs auraient cependant tort de s’en séparer, compte tenu du potentiel de surperformance du style « value » sur le long terme et de son apport en termes de diversification.

Le monde de l’investissement a longtemps opposé deux grandes familles de styles de gestion, que l’on appelle couramment style « value » et style « growth » (croissance). Le style « value » a été popularisé dès les années 1920 par les travaux de Benjamin Graham et David Dodd. Leur postulat était à la fois élégant et très simple : selon Graham et Dodd, l’irrationalité des marchés peut conduire le cours d’une action à s’éloigner significativement de son prix « juste », par exemple en cas de pessimisme injustifié des investisseurs. Pour engendrer des plus-values, il suffit d’identifier des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet