+
-

L'actualité des M&A bancaires

Caixabank avance ses pions au portugal

La banque catalane a lancé une OPA non sollicitée sur son homologue portugaise Banco BPI. Elle a pour ambition de se hisser parmi les leaders du secteur au Portugal.

Le 27/03/2015
Georges Pujals

Premier actionnaire de Banco BPI, Caixabank a lancé le 17 février dernier une offre publique d'achat sur les 55,9 % du capital qu'il ne détient pas encore (voir Encadré 1). Le prix proposé par la banque catalane est de 1,329 euro par titre, soit un investissement global d'environ 1,1 milliard d'euros. Cela représente une prime de 27 % sur son cours de clôture de la veille. En réaction à cette annonce, l'action BPI s'est aussitôt envolée de 25,70 %, à 1,311 euro. Caixabank conditionne son offre à un taux d'acceptation d'au moins 50 %.

L'opération coûtera entre 80 et 140 points de base en ratio de fonds propres à la banque espagnole, qui s'engage toutefois à maintenir le niveau de son ratio Core Tier 1 grâce à une augmentation de capital. Dans le même temps, cette acquisition devrait lui permettre de dégager d'importantes synergies pour un montant d'environ 130 millions d'euros par an à partir de 2017.

En prenant le contrôle de la troisième banque portugaise, Caixabank poursuit un double objectif :

  • d'une part, la banque catalane figurerait ainsi parmi les leaders du marché bancaire portugais avec 11 % de parts de marché et 1,7 million de clients. De plus, Banco BPI est aujourd'hui elle-même candidate au rachat de sa compatriote Novo Banco, la banque regroupant les actifs sains de Banco Espirito Santo, qui représente 18 % de parts de marché. Le nom de l'acquéreur devrait être connu dans les prochaines semaines. Au final, Caixabank pourrait donc se retrouver à la tête de deux des principaux établissements bancaires portugais ;
  • d'autre part, la banque catalane souhaite renforcer sa présence à l'international. En effet, Caixabank est beaucoup moins présente à l'étranger que ses deux principales concurrentes, Banco Santander et BBVA. Elle possède des participations dans Boursorama en France, Erste Group en Autriche, Bank of East Asia à Hong Kong ou encore Grupo Inbursa au Mexique. Au-delà du Portugal, BPI représente également un tremplin vers l'Angola, pays où elle se classe au quatrième rang et compte 1,3 million de clients (voir Encadré 2).

Le Conseil d'administration de Banco BPI a d'ores et déjà recommandé aux actionnaires de la banque portugaise de ne pas accepter l'offre de l'établissement espagnol, jugée selon eux « nettement insuffisante ». Deuxième actionnaire de BPI avec une participation de 18,6 %, Isabel dos Santos, fille du président angolais, a pour sa part proposé ces derniers jours un rapprochement de Banco BPI avec Millenium bcp, le numéro deux bancaire au Portugal.
Même si la banque catalane semble favorite, tous les scénarios semblent donc possibles concernant l'avenir de Banco BPI. Une seule certitude : la consolidation du marché bancaire portugais est bel et bien lancée !

L'auteur

  • Pujals
    • Chargé d'études
      Bureau Van Dijk
    • Professeur associé
      INSEEC Business School
    • Chargé de cours
      Université Paris-Descartes

Pour en savoir plus

image
  • 1. Principales opérations de M. & A dans le secteur bancaire mondial

    1. Principales opérations de M. & A dans le secteur bancaire mondial

Achevé de rédiger le 25 mars 2015

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet