+
-

Gestion d'actifs

« Bank loans » : à manier avec précaution

Le 29/09/2015
Mara Dobrescu

Les emprunts bancaires titrisés, classe d’actifs bien connue aux États-Unis, commencent à se développer sur les marchés européens. Dans le cadre d’un loan, l’emprunteur est le plus souvent une entreprise de petite taille et/ou avec une qualité de crédit médiocre, qui n’a donc pas nécessairement l’envergure pour se financer directement sur les marchés et préfère s’adresser à une banque ou un consortium bancaire. Ces emprunts sont généralement à taux variable ce qui peut sembler séduisant dans l’environnement actuel d’incertitude sur les taux. En revanche, ils sont pleinement soumis au risque de crédit si la capacité de l’emprunteur à respecter ses engagements se détériore. Une fois titrisés, les loans peuvent être échangés sur le marché secondaire, mais la profondeur et la liquidité de ce gisement restent très faibles en Europe. Dès lors, ces instruments sont pour l’instant exclus de l’univers d’investissement des fonds UCITS. Certaines sociétés de gestion proposent tout de même d’investir dans des portefeuilles de loans, mais plutôt dans le cadre de la gestion sous mandat ou à travers des fonds dédiés, sans liquidité quotidienne. Il appartient aux investisseurs de décider si le surcroît de rendement offert par ces loans par rapport aux obligations classiques suffit à compenser ce manque de liquidité. En tout état de cause, ils doivent s’assurer que la société de gestion dispose de ressources analytiques et juridiques adéquates ainsi que d’une table de négociation bien armée pour utiliser ces produits à bon escient.

L'auteur

  • Mara Dobrescu
    • Analyste Recherche Gestion d’Actifs
      Morningstar France

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet