+
-

Transition écologique

Le Pacte vert verdit les outils de financements européens

Le 04/02/2020

On en sait désormais plus sur la façon dont l’Union européenne veut financer le Pacte vert qui doit mobiliser 1 000 milliards d’euros sur 10 ans pour permettre à l’Europe de devenir le premier continent neutre en carbone en 2050.

La Commission a présenté le 14 janvier les mécanismes de financement de ce Pacte qui doit rassembler fonds publics, fonds privés et garanties… essentiellement via une part du budget européen, qui permet de rassembler les financements privés par l’intermédiaire de la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Au moins 25 % de ce budget (environ 500 milliards d’euros) sera consacré au climat, auxquels s’ajouteront 30 % du plan InvestEU, nouveau nom du plan Juncker, soit 300 milliards d’euros ; et 100 milliards d’euros de financement national des États membres.

Un « mécanisme de transition juste » doit enfin permettre de mobiliser 100 milliards d’euros entre 2021 et 2027 pour aider les régions européennes en transition à sortir d’un modèle très carboné, la Pologne par exemple. Sur ces 100 milliards, 7,5 milliards d’« argent frais » constitueront le « Fonds de transition juste ». À chaque euro de ce fonds devra être associé entre 1,5 et 3 euros d’un Fonds de cohésion, Fonds européen de développement régional ou du Fonds social européen, complétés par des ressources nationales. Au total, cela devrait représenter entre 30 et 50 milliards d'euros de financements. De plus, un « dispositif pour une transition juste » sera spécialement créé dans le cadre d'InvestEU avec pour objectif de mobiliser jusqu'à 45 milliards d'euros d'investissements. Son but sera d'attirer des investissements privés. Enfin, pour atteindre les 100 milliards d’euros annoncés, une facilité de prêt au secteur public de la BEI, soutenue par le budget de l'UE, devrait mobiliser de 25 à 30 milliards d'euros d'investissements.

Séminaires

Sur le même sujet