+
-

Blockchain

JP Morgan lance la première cryptomonnaie bancaire

Le « JPM Coin » doit permettre d’effectuer des paiements instantanés entre comptes institutionnels.

Le 25/02/2019
Géraldine Dauvergne

Breaking news ! Le 14 février dernier, la banque américaine JP Morgan lançait sa propre cryptomonnaie. Encore au stade expérimental, le « JPM Coin » est à ce jour utilisé dans un très petit cercle de clients institutionnels. Cette monnaie numérique a été conçue dans le but exclusif d’effectuer des paiements instantanés entre comptes institutionnels.

Indexé directement sur le dollar…

« Le JPM Coin n’est pas une monnaie en soi », a expliqué lors du lancement Umar Farooq, responsable de l'innovation et de la blockchain, au sein de la division Treasury Services de JP Morgan Chase & Co. « La valeur de notre jeton est directement indexée sur celle du dollar américain. Lorsque l’un de nos clients transfère une somme à un autre via la blockchain, les JPM Coin sont échangés instantanément en dollars américains, ce qui réduit considérablement les délais d’exécution. »

Par la suite, la banque d’affaires américaine compte étendre l’indexation de son jeton à d'autres grandes devises. « Ses qualités propres et sa technologie ne dépendent pas de la monnaie sur laquelle il s’adosse », détaille Umar Farooq.
Le P-DG de JP Morgan Chase & Co, Jamie Dimon, a souvent raillé le bitcoin et ses utilisateurs, allant jusqu’à qualifier cette cryptomonnaie d’escroquerie. En février 2018, tout comme Bank of America et Citigroup, JP Morgan avait interdit à ses clients d’acheter des bitcoins avec ses cartes de crédit, au motif que cette catégorie d’actifs était trop risquée. Mais le dirigeant n’a jamais caché son intérêt pour la technologie de la blockchain. « JP Morgan échange chaque jour six mille milliards de dollars dans le monde, avait-il déclaré lors d'une conférence de l'Institute of International Finance, en octobre 2017. Cela ne se fait pas avec des espèces, mais grâce au numérique. Si cela peut un jour passer par la blockchain, tant mieux ! »

…sous la supervision des régulateurs

« Nous encourageons les cryptomonnaies tant qu'elles sont correctement contrôlées et réglementées », ajoute aujourd’hui Umar Farooq. « En tant que banque mondiale et réglementée, JP Morgan a pu développer ce projet de manière responsable, sous la supervision de nos régulateurs. Le JPM Coin va considérablement améliorer les applications de la blockchain, tout en réduisant les risques de contrepartie pour les clients, en diminuant les besoins en fonds propres et en permettant un transfert instantané de valeurs. » Le JPM Coin se différencie des autres cryptomonnaies à bien des égards, détaille-t-on enfin chez JP Morgan, où l'on désapprouve toujours l'utilisation de cryptomonnaies « à des fins d'investissement ». Dans le cas de cryptomonnaies telles que le bitcoin ou l’éther, le jeton se voit attribuer une valeur intrinsèque, il est à la disposition de tout public, et leurs utilisateurs sont majoritairement de petits investisseurs, des particuliers. Le JPM Coin, quant à lui, est indexé sur la monnaie fiduciaire détenue par JP Morgan. Son accès est sécurisé par la blockchain « maison », et seuls les clients institutionnels – banques, courtiers, entreprises – ont la possibilité d’effectuer des transactions grâce à ces jetons, via le KYC de JP Morgan.

Le JPM Coin sera émis sur la blockchain Quorum de JP Morgan, puis étendu à d’autres plateformes et réseaux blockchain standard. Son développement ne devrait pas perturber le réseau Interbank Information Network (IIN), qui transfère des informations, et non des paiements, entre banques correspondantes. G.D.

L'auteur

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet