+
-

Marchés

Confinement : émergence d'un nouveau profil d’investisseurs

Plus de 150 000 particuliers ont fait leur entrée sur le marché actions en mars 2020.

Le 18/06/2020
Géraldine Dauvergne

Certains épargnants ont pu se sentir désemparés par le climat d’incertitude lié au confinement planétaire. D’autres, au contraire, se sont subitement intéressés à la chute des marchés financiers qui a accompagné la crise sanitaire. En France, plus de 150 000 particuliers ont ainsi fait leur entrée sur le marché actions en mars 2020, venant amplifier l’effet « FDJ » (Française des Jeux) de novembre 2019. L’entrée en bourse de celle-ci sur la Place parisienne avait alors attiré 340 000 nouveaux investisseurs.

Plus jeunes et moins fortunés

« Semaine après semaine, nous procédons à un reporting systématique des transactions, et au suivi des nouveaux clients sur le marché actions », précisait Benoît de Juvigny, secrétaire général de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), lors de la présentation du rapport d’activité 2019 du Pôle commun de l’ACPR et de l’AMF. Quatre fois plus d’actions françaises ont ainsi été achetées par des particuliers entre le 24 février et le 3 avril 2020, par rapport à la même période en 2019. La seule semaine du 16 au 20 mars, alors que la Bourse de Paris venait d’enregistrer les plus fortes chutes de son histoire, pas moins de 42 100 nouveaux clients ont franchi le pas. Et la tendance se poursuit. Plus jeunes et moins fortunés que leurs prédécesseurs, ces particuliers investissent des montants nettement moins élevés. Cultiveront-ils le goût du risque, une fois passé l’épisode paradoxal et inédit de la crise sanitaire ?

L'auteur

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet