+
-

Gestion d’actifs

Collecte record pour la gestion française

Le 25/04/2018

50 milliards d’euros : c’est le montant de la collecte nette réalisée par les OPC [1] de droit français en 2017 en cumulant les catégories Actions, Obligations et Diversifiés. Il s’agit du montant le plus élevé depuis 7 ans, selon l’Association française de la gestion financière (AFG), qui se félicite de cette « collecte record ».

Au total, les encours sous gestion en France s’élèvent à près de 4 000 milliards d’euros (3 995 milliards d’euros exactement pour les OPC et mandats cumulés) grâce à une progression de 6 % en 2017. L’industrie française de la gestion d’actifs conserve ainsi sa première place en Europe continentale, mais elle reste derrière la City. Autre point à améliorer : la France n’est qu’à la 4e place en matière de domiciliation des OPCVM [2] (derrière le Royaume-Uni, l’Irlande et le Luxembourg, qui est en tête de ce classement). Déjà au début de l’année 2017, le P-DG de La Financière de l’Échiquier, Didier Le Menestrel, qui présidait alors la mission Compétitivité de l’AFG, faisait le constat suivant : « alors que structurellement l’industrie de la gestion est en croissance dans le monde de 5 à 10 % par an, la France ne cesse de perdre des parts de marché en termes de domiciliation de fonds, subissant la concurrence accrue d’autres places financières européennes » [3]. Plusieurs initiatives ont été lancées par les acteurs de la place de Paris pour corriger le tir, notamment avec l’AMF fin 2016 mais, pour l’instant, la France n’a pas progressé dans le classement : elle occupait déjà la 4e place en 2016. S.G.

 

[1] Organisme de placement collectif.

[2] Organismes de placement collectif en valeurs mobilières.

[3] Voir son interview, « Mobilisation – “L’AMF a joué un rôle moteur” », Banque & Stratégie n° 354, janvier 2017, pp. 9-11.

Sur le même sujet