+
-
Cet article appartient au dossier :

La proposition de révision du dispositif suscite de nombreux débats sur la place

La révision du dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT), ce « paquet » du 21 juillet 2021, est discutée au Parlement à la mi-mai 2022. Les aspects intéressant le secteur bancaire sont encore susceptibles d’évoluer.

Plusieurs scandales ayant révélé des failles importantes dans le dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCBFT) de certains établissements financiers de l’Union européenne (UE) et des défaillances dans la supervision, la Commission européenne s’était engagée dans un plan d’action [1] en mai 2020. Le 21 juillet 2021, elle a présenté un « paquet » de propositions normatives. La publication de ces propositions a été suivie d’une période de consultation des professionnels concernés qui s’est achevée à la fin du mois de novembre 2021, et le paquet ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Laetitia Veverka
    • Directrice de la conformité et du contrôle permanent
      Confédération Nationale du Crédit Mutuel
  • b
    • Juriste au sein la direction de la conformité et spécialiste des problématiques de sécurité financière
      Confédération nationale du Crédit Mutuel

Séminaires

Sommaire du dossier

Sur le même sujet