+
-
Cet article appartient au dossier :

Nouveaux services

Open banking : quels modèles économiques pour les FinTechs ?

À la veille de l’entrée en vigueur du règlement relatif aux « normes techniques de réglementation » (RTS) de la DSP 2, les agrégateurs peuvent-ils construire un business model équilibré ? L'analyse du cofondateur et président de la FinTech française Linxo Group.

Le 12/04/2019
Bruno Van Haetsdaele
En Europe, l’activité d’agrégation de comptes, ou service d’information sur les comptes, est réglementée depuis l’entrée en vigueur de la deuxième directive sur les services de paiement (DSP 2) en janvier 2018. Pour exercer cette activité, une entreprise doit avoir un agrément, délivré en France par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).Si les nouvelles dispositions concernant les services d’information sur les comptes et l’initiation de paiement, les deux nouveaux services de paiement définis par la DSP 2, ont suscité beaucoup d’intérêt, il est bon de rappeler que ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet