+
-
Cet article appartient au dossier :

La « nouvelle » BFI : adaptation, transformation, innovation

Quel que soit le sujet retenu – cadre réglementaire, organisation et nouveaux usages –, les banques de financement et d’investissement (BFI) ne peuvent faire l’impasse sur une réflexion globale quant à leur avenir. Pour perdurer, elles devront effectuer des choix discriminants.

Le 13/01/2016
Jean-Fabrice Feuillet | Christopher Hossfeld
Tout comme d’autres pôles d’activités bancaires, la banque de financement et d’investissement (BFI) est amenée à se transformer. Le premier axe d’adaptation, ayant résulté de la crise financière de 2008, porte sur les normes prudentielles nettement renforcées. Les nouvelles réglementations induisent à présent un encadrement plus étroit des métiers et une augmentation des contrôles. Face à des exigences supplémentaires, et afin de conserver un certain niveau de rentabilité, la BFI s’est engagée dans différentes mutations en termes d’organisation, de maîtrise des coûts et de changement de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Jean-Fabrice Feuillet
    • Associé, département Financial Services
      Grant Thornton
  • Christopher Hossfeld
    • Professeur assocé
      ESCP Europe
    • Directeur scientifique du Master Spécialisé « Business Performance Management »

Séminaires

Sommaire du dossier

Sur le même sujet