+
-
Cet article appartient au dossier :

Face aux États-Unis

« Il faut rééquilibrer la structure des financements de l’économie en Europe »

L’avance actuelle de la finance américaine d’investissement peut s’expliquer par différents facteurs (des banques d’investissement américaines historiquement fortes, une réaction plus rapide à la crise, un environnement économique plus favorable aux États-Unis), mais Olivier Guersent estime que les exigences réglementaires sont identiques des deux côtés de l’Atlantique. La poursuite des objectifs européens, notamment de l’UMC, est le moyen de renforcer le secteur financier européen. Une meilleure représentativité de l’Europe dans les négociations en matière de réglementation serait également souhaitable.

Les craintes exprimées d’une domination de la finance américaine en Europe vous semblent-elles fondées ?Rappelons tout d’abord que ces craintes ne concernent que les activités de banques d’investissement et de marché transnationales. Or les banques d’investissement et de marché américaines sont structurellement et historiquement fortes. Les Américains sont à peu près les seuls à avoir développé de tels établissements à taille mondiale, pour des raisons qui tiennent largement à l’histoire de la régulation financière aux États-Unis – principalement, jusqu’en 1999, le Glass Steagall Act –, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Olivier Guersent
    • Directeur général
      Direction générale Stabilité financière, services financiers et Union des marchés de capitaux (FISMA), Commission européenne,

Séminaires

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet