+
-

Réglementation

Faire de l’Europe le moteur d’une titrisation saine

Avec la nouvelle réglementation sur les titrisations dites STS (simples, transparentes et standardisées), l’Union européenne met en place un cadre permettant l’émergence d’un label de qualité « made in EU » pour la titrisation, qui pourrait donner un avantage comparatif aux banques européennes.

Le 22/11/2018
François Dubrau | Yann Ribière | Alrick Dupuis
L’Union européenne (UE) estime que la production de crédit demeure trop faible au sein de la zone, causant un déficit de croissance estimé à 30 % de la croissance annuelle du PIB. À ce titre, l’UE s’intéresse à la titrisation, la voyant comme un instrument majeur permettant de retrouver les niveaux de production de crédit antérieurs à 2008. La titrisation avait alors déjà été vue comme un instrument permettant aux banques et aux grands acteurs économiques de transférer la propriété de certaines expositions et le risque de crédit associé, libérant du capital pour de nouveaux crédits au ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet