+
-
Cet article appartient au dossier :

ESCP Europe Research Papers 11 : Éditorial

Le thème commun à tous les papiers composant ce numéro d’hiver est celui de l’innovation financière, qu’elle porte sur les pratiques, les outils ou les comportements. Alors que les montants levés et investis battent des records, trois articles concernent le Private Equity, respectivement sur les enjeux du Brexit sur « l’industrie des fonds », l’amélioration des performances pour les investisseurs et l’Owner-Buy-Out, montage bien connu des banques commerciales en région pour une structuration patrimoniale optimale. Deux contributions sont liées aux marchés financiers, centrés, l’un sur la volatilité implicite comme signal d’exposition aux marchés actions, l’autre sur l’activisme actionnarial dans les opérations de fusions-acquisitions. Enfin, deux articles se consacrent à des phénomènes nouveaux, dans une dimension buy side, propre aux investisseurs : la valorisation des crypto-tokens et l’intelligence artificielle comme source de performance. Un numéro très en phase avec les grandes évolutions qui animent l’univers bancaire et financier, permettant de nourrir la pratique des réflexions académiques menées à ESCP Europe.

Le 19/12/2018
Philippe Thomas

Comme chaque semestre, ce numéro de notre revue se singularise par un sommaire varié et directement lié à des sujets pratiques et concrets pour les professionnels de la banque et de la finance. Réunissant des synthèses de travaux conduits par des élèves et des enseignants à ESCP Europe, ce panel d’articles montre comment la recherche appliquée s’avère utile et pertinente pour l’industrie financière dans son ensemble. Le thème commun à toutes les contributions composant ce numéro d’hiver est celui de l’innovation financière, qu’elle porte sur les pratiques, les outils ou les comportements. Les constantes évolutions qui affectent la sphère financière perturbent souvent les acteurs concernés. Nous souhaitons que les articles présentés ci-après permettent d’apporter des éclairages pertinents sur des questions parfois très techniques qui affectent souvent les praticiens.

Alors que les montants levés et investis battent des records, que la performance de cette classe d’actifs se trouve au cœur des stratégies d’investissement, trois articles concernent le Private Equity. Le premier présente les enjeux du Brexit sur « l’industrie des fonds », en particulier leur structuration et domiciliation/localisation ; alors que Luxembourg semblait destiné à accueillir de nombreux fonds, la Place parisienne ne s’avère pas sans atouts. Le deuxième investigue une question politique, déterminante, qui porte sur la performance nette obtenue par les investisseurs (LPs) et les moyens d’alignement des intérêts entre ceux-ci et les gestionnaires des fonds (GPs). Le troisième revient sur un montage très fréquent pour les PME, voire les TPE, l’Owner Buy-Out, bien connu des banques commerciales en région ; il indique comment une structuration patrimoniale optimale permet d’en accroître l’efficacité.

Deux contributions sont liées aux marchés financiers et aux mouvements qui peuvent les affecter. D’abord, un article original montre comment la volatilité implicite exprime le degré d’exposition aux marchés financiers, question d’autant plus importante au vu de l’évolution récente de ceux-ci. Ensuite, en référence à une actualité très sensible au vu de nombreux cas récents, un papier est consacré à l’activisme actionnarial dans le cas d’opérations de fusions-acquisitions et à son impact sur la performance de celles-ci.

Deux articles, d’autant plus intéressants qu’il s’agit de sujets de grande importance pour la finance et l’économie toute entière, se consacrent à des phénomènes nouveaux, dans une dimension buy side, propre aux investisseurs. Le premier traite de la valorisation des crypto-tokens, en proposant un modèle de valorisation dont l’avantage est d’inciter à prendre en compte une perspective large. Le second est consacré à une question d’importance pour tous les financiers et banquiers : comment l’intelligence artificielle peut être source de performance pour les investisseurs dans le contexte connu de déclin de la gestion d’actifs.

L'auteur

Séminaires

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet