+
-
Cet article appartient au dossier :

Entrepreneuriat

Le cas spécifique des PME de croissance à l’aune du PLF 2013

L'association France Digitale a été l'un des fers de lance de la défense des intérêts des entrepreneurs de la « nouvelle » économie. Marie Ekeland, sa cofondatrice, livre ici son analyse du PLF 2013, dans son dernier état connu.

Le 02/01/2013
Marie Ekeland
À l’heure où ces lignes sont écrites, l’article 6 du Projet de loi de finances pour 2013 vient d’être voté en deuxième lecture par l’Assemblée nationale dans sa version définitive [1]. L'objectif de cet article est de montrer pourquoi il est essentiel que des modifications y soient apportées dans le futur afin de tenir compte des spécificités des PME de croissance, qui ressortent extrêmement pénalisées de cette nouvelle donne fiscale.Des régimes dérogatoires adaptés aux seules PME traditionnellesTrois premiers régimes dérogatoires visent exclusivement les dirigeants de PME traditionnelles ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Marie Ekeland
    • Co-fondatrice
      France Digitale
    • Partner
      Elaia Partners

Séminaires

Sommaire du dossier

Sur le même sujet