+
-

Services financiers

Les services alternatifs séduisent

Le 24/08/2015

Alors que l’image des banques françaises s’améliore, selon un sondage BVA réalisé pour le compte de la Fédération des banques françaises [1], un autre sondage, réalisé par Odoxa pour le compte du Syntec numérique à la même période, montre que 4 Français sur 10 sont prêts à adopter des services financiers alternatifs. Cette contradiction n’est qu’apparente. Ainsi, selon le Syntec, 42 % des Français se déclarent prêts à souscrire à des services financiers en ligne ne s’appuyant pas sur des établissements physiques, ce qui correspond peu ou prou au 46 % des Français adeptes de l’offre de services bancaires en ligne de l’étude de la FBF. Selon le Syntec, si 49 % des Français apprécient la disparition de la paperasse administrative, 58 % d’entre eux restent inquiets sur la confidentialité de leurs données. Un comportement relevé également par la FBF : 8 % des Français seulement accepteraient de donner leurs identifiants bancaires à un établissement de paiement autre qu’une banque, c’est-à-dire à un service de type Bankin ou Linxo de gestion personnelle de budget. En revanche, selon le Syntec, ils sont séduits à 43 % par le crowdfunding et sont déjà 33 % à être prêts à utiliser leurs téléphones mobiles pour réaliser des transactions.

En conclusion, les Français sont ouverts à la nouveauté en matière de banque et de paiement, mais ils préfèrent l’expérimenter dans un cadre assez protecteur. Comme celui de la banque traditionnelle.

[1] http://fbf.fr/fr/files/9Y8ESG/Observatoire-image-banques-2015.pdf.

Sur le même sujet