+
-

Garantie des Dépôts

Le FGDR soigne son image

Les Français connaissent mal la notion de garantie des dépôts.

Le 30/01/2019
Sophie Gauvent

Souhaitant améliorer sa notoriété auprès du grand public, le FGDR [1] a pris l’habitude, depuis trois ans, de tester sa popularité grâce à un sondage réalisé par Harris Interactive. Le 8 janvier 2019, il rendait public les résultats de la dernière enquête :

  • plus de la moitié (55 %) de la population ne connaît pas le FGDR ;
  • 36 % des Français ont déjà entendu parler du FGDR, mais « sans bien savoir ce dont il s’agit » ;
  • seulement 9 % connaissent vraiment l’institution.

L’institution souhaite également savoir si les Français connaissent le principe de la garantie des dépôts. 48 % des Français déclarent avoir déjà entendu parler de cette notion. Et le FGDR déplore que seulement 22 % des Français soient « en mesure de donner le montant de couverture maximal de 100 000 euros par personne et par banque ».

Un plafond réhaussé dans certains cas

On peut supposer que les déposants sont encore moins nombreux à savoir que ce plafond de 100 000 euros peut être rehaussé dans certains cas de figures. Par exemple, pour les dépôts correspondant au fruit de la vente d’un bien immobilier d’habitation, le réhaussement est de 500 000 euros (ce qui porte le plafond à 600 000 euros) pendant trois mois. S. G.

 

[1] Le FGDR indemnise les clients en cas de défaillance de leur banque. Il intervient à la demande des autorités de supervision du secteur bancaire et financier soit, en amont, en intervention préventive ou de résolution des crises bancaires, soit en indemnisation, au moment de la défaillance d’un établissement.

L'auteur

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet