+
-

Europe

« Mettre à la disposition des citoyens des produits d’un usage simple et sécurisé »

En 2014, une directive mettant en place le droit au compte à l’échelle européenne a été approuvée. Pour le Belge Olivier Jérusalmy, qui préside le réseau européen de recherche sur l’inclusion financière, c'est un pas en avant louable, mais insuffisant.

Comment définissez-vous l’inclusion financière ?Pour nous, l’inclusion financière est le fait de permettre à tout un chacun d’accéder et d’utiliser, sans que cela ne génère de  difficultés, les services financiers nécessaires à la poursuite d’une vie considérée comme normale dans le pays dans lequel il vit. Ces services financiers doivent être fournis de manière non stigmatisante par des banques traditionnelles. Cette définition recouvre à la fois la question de l’accès aux services financiers et celle de l’usage qui en est fait. Si l’on n’accède qu’à des produits inadaptés à ses besoins, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

Sommaire du dossier

Sur le même sujet