+
-
Cet article appartient au dossier :

Perspective historique

Les crises bancaires et les leçons de l’Histoire

L’auteur observe la crise de 2007-2008 à l’aune de son regard d’historien en la comparant à de précédentes crises bancaires survenues dans les décennies et siècles passés. Selon lui, les acteurs financiers ne tirent pas suffisamment les leçons des différentes crises.

Le 28/06/2018
Hubert Bonin
L’historien des banques s’impose toujours la modestie car, depuis le Moyen Âge, elles n’ont parfois pas su tirer les leçons de l’Histoire : la seule devise possible est donc la prévisibilité… de l’imprévisibilité. Il faut parier sur « les banquiers lucides » [1], éclairés par les économistes [2] ! À chaque fois, une sorte d’Armageddon a déclenché des tsunamis provoqués par des comportements collectifs orientés vers l’excès de croissance. Et des « vainqueurs » se sont mieux sortis des crises et ont affirmé plus de capacité de résilience et de durabilité.À chaque époque et sur chaque Place, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

    • Professeur émérite & chercheur en histoire économique
      Sciences Po Bordeaux et UMR GRETHA-Université de Bordeaux

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet